home / Actualités & Événements / Communiqués financiers / 2020 /

Un premier semestre 2020 résilient

Un premier semestre 2020 résilient

Reprise progressive de l’activité conformément à la trajectoire prévue pour l’ensemble de l'année

Confirmation de tous les objectifs 2020

 

Chiffre d’affaires : 1 089 millions d’euros

Recul organique limité à -5,7% malgré le contexte exceptionnel de la COVID-19

Profitabilité résiliente avec un EBO de 246 millions d’euros

soit 22,6% du chiffre d’affaires

Conforme au profil de marge prévu pour l’année

Flux de trésorerie disponible : 132 millions d’euros

Taux de conversion d’EBO à 54%

Forte activité commerciale

Signature d’un nouveau grand contrat d’externalisation avec Unicredit

Acquisition d’Ingenico en ligne avec son calendrier :

ouverture imminente de l’Offre Publique, comme prévu

Bezons, le 23 juillet 2020 – Worldline [Euronext: WLN], leader européen dans le secteur des paiements et des services transactionnels, annonce aujourd’hui ses résultats pour le premier semestre 2020.

Gilles Grapinet, Président-Directeur Général de Worldline a déclaré:

« Nous publions aujourd’hui des résultats du premier semestre 2020 parfaitement en ligne avec nos ambitions pour l’année, témoignant de la résilience et de la robustesse du modèle d’affaires de Worldline dans le contexte de la COVID-19. Cette performance du premier semestre est parfaitement conforme à notre scénario d’une reprise progressive des économies européennes dans les mois à venir.
Je suis par ailleurs très satisfait des étapes décisives franchies vers la conclusion de l'acquisition stratégique d'Ingenico, l'ouverture de notre offre publique sur les titres d'Ingenico étant désormais imminente. Ces progrès n’ont été possibles que grâce à la très forte mobilisation des deux groupes, dans un esprit de coopération exemplaire qui crée une dynamique remarquable pour le succès de l’intégration à venir.
Le groupe combiné qui en résultera sera idéalement positionné pour tirer parti des transformations structurelles de nos marchés qui, comme le paiement sans contact ou à distance, sont d’ores et déjà en forte accélération en raison de la crise sanitaire. Grâce à ce rapprochement, Worldline sera plus que jamais prêt à jouer un rôle central dans la prochaine étape de la consolidation de notre industrie. »

Mise à jour de la situation COVID-19

Marche des affaires

Worldline a pu assurer une continuité opérationnelle parfaite pendant le premier semestre, en dépit de la pandémie de la COVID-19, tout en garantissant une protection intransigeante de la santé de ses collaborateurs en organisant le travail à distance ou exceptionnellement sur site dans le plus stricte respect des recommandations sanitaires locales et les politiques du Groupe.

Les discussions commerciales de grands contrats ont continué à progresser comme prévu grâce au dialogue constant maintenu entre la force de vente de Worldline et nos clients. En conséquence, le niveau des opportunités commerciales est à ses plus hauts, confortant ainsi les perspectives de développement à moyen terme.

Reprise progressive de l’activité

Dans la plupart de nos principaux marchés, le confinement, la fermeture des magasins et la mise en place de mesures de distanciation physique strictes ont été mis en œuvre en mars 2020 et ont été graduellement levées en mai et juin. Cela s’est traduit par une reprise progressive des volumes de transactions tout au long du trimestre, du point le plus bas fin mars de plus de -30% par rapport à la même période de l’année précédente, jusqu’à fin juin avec des volumes revenus proches des niveaux de juin 2019 pour les transactions de débit domestiques.

Ces évolutions sont pleinement en ligne avec le scénario retenu par le Groupe reposant sur une reprise très progressive des activités d’ici la fin de l’année, tel que décrit dans notre communiqué de presse du 23 avril 2020.

Chiffres clés du premier semestre 2020

Pour l’analyse de la performance, le chiffre d’affaires et l’Excédent Brut Opérationnel (EBO) du premier semestre 2020 sont comparés à ceux du premier semestre 2019, à périmètre et taux de change constants. La performance du premier semestre 2020, sur une base comparable avec celle de l’an dernier, est décrite ci-après :

   

Chiffres clés du S1 2019

         

En millions d'euros

 

S1 2020

S1 2019

Variation

   

 

 

 

Chiffre d'affaires*

 

1 089,2

1 155,5

-5,7%

   

 

 

 

EBO*

 

246,3

281,3

 

% du chiffre d'affaires

 

22,6%

24,3%

-170 pts

 

 

 

 

 

Résultat Net Part du Groupe

 

53,0

141,5

 

% du chiffre d'affaires

 

4,9%

12,2%

 

 

 

 

 

 

Résultat net part du Groupe normalisé**

 

114,7

120,2

 

% du chiffre d'affaires

 

10,5%

10,4%

+10 pts

 

 

 

 

 

Flux de Trésorerie Disponible

 

131,7

145,5

 

Taux de conversion de l'EBO***

 

53,5%

52,2%

+120 pts

 

 

 

 

 

Trésorerie Nette

 

-469,1

171,7

 

* S1 2019 à périmètre et taux de change constants

** ajusté, pour leur part Groupe, des coûts de réorganisation, de rationalisation, d'intégration et d'acquisition,

de la charge relative aux paiements fondés sur les actions, de l'amortissement de la relation clients et des brevets

*** taux de conversion du S1 2019 calculé sur la base de l'EBO S1 2019 publié de €275,8m

Le chiffre d’affaires du S1 2020 de Worldline s’est élevé à 1 089,2 millions d’euros, représentant une décroissance organique limitée à -5,7% par rapport au premier semestre 2019, en dépit d’un environnement économique défavorable lié à la crise sanitaire de la COVID-19. En effet, tandis que le chiffre d’affaires de Services aux Commerçants a diminué de -11% en raison des fermetures de magasins et des mesures de confinement, les deux autres Lignes de Services du Groupe ont prouvé leur résilience, avec Mobilité & Services Web Transactionnels en baisse de seulement de -3% et les Services Financiers parvenant à afficher un chiffre d’affaires quasi-stable.

L’Excédent Brut Opérationnel (EBO) du Groupe a atteint 246,3 millions d’euros ou 22,6% du chiffre d’affaires, en baisse organique de -170 points de base. L’impact de la COVID-19 sur la profitabilité du Groupe a en effet été partiellement compensé par les fortes mesures prises pour adapter la base de coûts, notamment pour les coûts discrétionnaires et de personnels, dont plus la moitié des effets est attendue au cours du second semestre 2020.

Le résultat net normalisé[1] s’est établi à 114,7 millions d’euros (-5,5 millions d’euros par rapport au S1 2019), ou 10,5% du chiffre d’affaires (amélioration de +10 points de base par rapport à l’année dernière).

 

Le résultat net part du Groupe s’est élevé à 53,0 millions d’euros, -88,5 millions d’euros par rapport à la même période l’année dernière. Il est rappelé que le résultat net du premier semestre de 2019 comprenait deux éléments exceptionnels non récurrents :

·         Un produit de +53 millions d’euros lié à l’ajustement de juste valeur de la contrepartie éventuelle liée à l’acquisition de SIX Payment Services.

·         Un produit de +13 millions d’euros lié à l’ajustement de juste valeur des actions de préférence Visa.

Le résultat net par action dilué normalisé[2] s’est élevé à 0,62 euros au premier semestre 2020 par rapport à 0,66 euro au premier semestre 2019 (-5,8%).

Le flux de trésorerie disponible du premier semestre s’est élevé à 131,7 millions d’euros, en baisse de     -13,8 millions d’euros par rapport au premier semestre de 2019. Le taux de conversion de l’EBO en flux de trésorerie disponible s’est élevé à 53,5%, en amélioration de +120 points de base par rapport au premier semestre de l’année dernière.

 

La dette nette a atteint 469,1 millions d’euros, comparée à celle du 31 décembre 2019 de 641,3 millions d’euros.

Performance par Ligne de Services

   

Chiffre d'affaires

 

EBO

 

EBO %

                         

En millions d'euros

 

S1 2020

S1 2019*

Variation organique

 

S1 2020

S1 2019*

Variation organique

 

S1 2020

S1 2019*

Variation organique

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Services aux Commerçants

 

483,6

541,9

-10,8%

 

103,3

122,4

-15,6%

 

21,4%

22,6%

-120 pts

Services Financiers

 

442,7

446,0

-0,7%

 

130,9

145,6

-10,1%

 

29,6%

32,7%

-310 pts

Mobilité & Services Web Transactionnels

 

163,0

167,6

-2,8%

 

23,0

24,0

-4,2%

 

14,1%

14,3%

-20 pts

Coûts centraux

 

 

 

 

 

-10,9

-10,7

+2,2%

 

-1,0%

-0,9%

-10 pts

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Worldline

 

1 089,2

1 155,5

-5,7%

 

246,3

281,3

-12,5%

 

22,6%

24,3%

-170 pts

* à périmètre et taux de change constants

 

Services aux Commerçants

   

Services aux Commerçants

         

En millions d'euros

 

S1 2020

S1 2019*

Variation organique

   

 

 

 

Chiffre d'affaires

 

483,6

541,9

-10,8%

EBO

 

103,3

122,4

 

EBO %

 

21,4%

22,6%

-120 pts

* à périmètre et taux de change constants

Le chiffre d’affaires du S1 2020 des Services aux Commerçants a atteint 483,6 millions d’euros, en baisse de -58,3 millions d’euros ou -10,8% par rapport à l’année dernière.

Après une solide croissance en janvier et février, l’activité Services aux Commerçants a été impactée par les mesures de confinement et la fermeture des commerces non-essentiels liées à la pandémie de la COVID-19, mises en place en mars dans la plupart de nos marchés. En conséquence, le nombre de transactions acquises a chuté de plus de 30% au début du confinement. Avec une levée graduelle des restrictions au cours du deuxième trimestre et une adoption grandissante des paiements électroniques, le nombre total des transactions traitées a progressivement augmenté dans la deuxième partie du deuxième trimestre pour revenir fin juin à un niveau proche de ceux de 2019 pour les transactions de débit domestique. Globalement, sur l'ensemble du semestre, le nombre de transactions de paiements acquises en magasin a connu une baisse à un chiffre (milieu de fourchette) et le nombre de transactions par internet a crû à deux chiffres.

·         Dans ce contexte, le chiffre d’affaires d’Acquisition Commerçants a enregistré une baisse à deux chiffres, impacté par moins de volumes traités ainsi que par la baisse de la valeur moyenne des transactions résultant de la hausse des paiements électroniques de faible valeur, encouragée par l’augmentation des limites des paiements sans contact d’une part, et d’une diminution des transactions de forte valeur d’autre part, notamment pour les activités liées au tourisme (voyage, hôtellerie, conversions dynamiques de devises). Le chiffre d’affaires a aussi été impacté par une plus grande proportion des paiements réalisés sur des schémas de carte de débit locaux et inversement par une diminution des transactions par carte de crédit traitées sur les schémas de paiement internationaux.

·         Le chiffre d’affaires de l’Acceptation des Paiements en Ligne a été impacté par une nette réduction des transactions par internet dans les secteurs tels que le transport et l’hôtellerie d’une part et par l’augmentation des divertissements en ligne et des transactions de type click & collect / livraison à domicile d’autre part. Le pourcentage de baisse du chiffre d’affaires a ainsi été limité à un chiffre sur le semestre.

·         Le chiffre d’affaires de Services Digitaux aux Commerçants a également connu un pourcentage de baisse à un chiffre résultant principalement d’un moindre volume de transactions provenant des cartes privatives (cartes essence et de chaîne d’hôtellerie principalement), néanmoins compensé par la croissance de Digital Retail bénéficiant d’une demande accrue pour les solutions click & collect, notamment de distributeurs français.

·         Enfin, les Terminaux de Paiement ont été résilients avec un chiffre d’affaires quasi stable, profitant de la demande des commerçants pour des unités supplémentaires et des appareils portables utilisés pour les livraisons à domicile et d’une forte demande pour le nouveau terminal de paiement autonome VALINA.

L’EBO de Services aux Commerçants a été de 103,3 millions d’euros au premier semestre 2020, soit 21,4% du chiffre d’affaires, en baisse organique de -120 points de base. En effet, alors que la baisse du chiffre d’affaires liée à la COVID-19 a fortement impacté la profitabilité, la Ligne de Services a été capable de limiter cet impact exceptionnel par :

·         Des actions spécifiques et opérationnelles de contrôle des coûts, notamment sur les frais de personnel et les dépenses discrétionnaires (comme le marketing et la communication) ;

·         Des synergies supplémentaires dans le cadre de la deuxième année du plan d’intégration de SIX Payment Services ; et

·         L’effet des actions transversales d’amélioration de la productivité.

Services Financiers

 

   

Services Financiers

         

En millions d'euros

 

S1 2020

S1 2019*

Variation organique

   

 

 

 

Chiffre d'affaires

 

442,7

446,0

-0,7%

EBO

 

130,9

145,6

 

EBO %

 

29,6%

32,7%

-310 pts

* à périmètre et taux de change constants

Le chiffre d’affaires des Services Financiers est resté quasi stable durant la période, atteignant 442,7 millions d’euros, en légère décroissance organique de -0,7% soit -3,3 millions d’euros. Dans le contexte exceptionnel de la COVID-19, la Ligne de Services dans son ensemble a comme prévu démontré sa résilience grâce aux flux de paiements récurrents (tels que les paiements de loyer, eau, électricité, etc.), aux nouveaux grands contrats d’externalisation et aux projets en cours avec les banques et institutions financières.

Les Paiements Non-cartes en particulier n’ont quasiment pas été affectés par la COVID-19 avec une solide croissance à deux chiffres, principalement tirées par :

·         Une hausse des volumes de paiements de compte à compte (+6 %) ; et

·         La montée en charge de grands contrats tels que Commerzbank ainsi que le nouveau contrat d’externalisation à long terme avec UniCredit en Allemagne et en Autriche.

Les Services Numériques ont également affiché une croissance à deux chiffres, bénéficiant d’une hausse des transactions d’authentification forte notamment requises pour l’e-Commerce (+42 % pour l’ensemble des transactions ACS, Trusted Authentication et de porte-monnaie électronique) et davantage de volumes traités sur la plateforme d’e-brokerage de Worldline.

Ces fortes performances ont néanmoins été compensées par la forte baisse à un chiffre des paiements par carte (Traitement Emetteurs et Traitement Acquéreur) :

·         Le chiffre d’affaires de Traitement Emetteurs a été impacté par de moindres volumes de transactions par carte et moins de projets ;

·         Comme prévu, Traitement Acquéreur est resté la division la plus impactée par le COVID-19. En effet, le nombre de transactions traitées pour les acquéreurs locaux aux Pays-Bas, France, Suisse, Italie, Belgique et dans une moindre mesure dans les pays baltes, a fortement baissé à partir du mois de mars.

L’EBO des Services Financiers est resté élevé à 130,9 millions d’euros, soit 29,6% du chiffre d’affaires, néanmoins en baisse organique de -310 points de base par rapport au premier semestre 2019. En tant que Ligne de Services avec la plus grande proportion de coûts fixes, les Services Financiers ont été la division la plus touchée par la baisse des volumes, en particulier dans les divisions cartes. De plus, des investissements significatifs ont été réalisés pour la phase de montée en charge de grands contrats récemment signés. De fortes mesures de gestion de la base de coûts et des effectifs ont été prises afin de compenser ces effets. Il est prévu que l’effet de ces mesures se prolonge et augmente au cours du second semestre de 2020.

Mobilité & Services Web Transactionnels

   

Mobilité & Services Web Transactionnels

         

En millions d'euros

 

S1 2020

S1 2019*

Variation organique

   

 

 

 

Chiffre d'affaires

 

163,0

167,6

-2,8%

EBO

 

23,0

24,0

 

EBO %

 

14,1%

14,3%

-20 pts

* à périmètre et taux de change constants

Le chiffre d’affaires de Mobilité & Services Web Transactionnels a atteint 163,0 millions d’euros, en décroissance organique de -4,7 millions d’euros ou -2,8% par rapport au premier semestre de l’année dernière avec une évolution contrastée entre chacune de ses 3 divisions.

·         Les activités d’e-Consommateur & Mobilité se sont montrées résilientes au contexte de la COVID-19 et le chiffre d’affaires a connu une faible croissance à un chiffre durant le semestre grâce à des volumes soutenus sur la plateforme Contact de Worldline ainsi qu’à une forte croissance des solutions cryptographiques de santé connectée en Allemagne.

·         Le chiffre d’affaires de Services Numériques de Confiance est resté stable.

·         En revanche, le chiffre d’affaires de Services de Billetterie Electronique a connu une décroissance en pourcentage à deux chiffres, souffrant d’un arrêt quasiment complet des transports publics et des volumes de billetterie correspondants au Royaume-Uni et en Amérique latine à cause du contexte sanitaire de la COVID-19.

L’EBO de la division Mobilité & Services Web Transactionnels a atteint 23,0 millions d’euros ou 14,1% du chiffre d’affaires. Malgré des tendances commerciales négatives dans la billetterie électronique, la diminution de la profitabilité a été limitée à -1,0 million d’euros ou -20 points de base par rapport à l’année dernière grâce au plan d’optimisation des coûts fixes et variables ainsi qu’aux gains de productivité réalisés grâce à une gestion plus industrielle des plateformes et plus rigoureuse des effectifs.

Coûts centraux

Les coûts centraux sont restés pratiquement stables, augmentant de 0,2 million d'euros tout en absorbant les coûts liés à la séparation complète du groupe Atos (remplacement des services centraux fournis par Atos par des ressources propres).

 

Activité commerciale et principales réalisations du deuxième trimestre

Au cours du deuxième trimestre et malgré le contexte de la COVID-19, les équipes commerciales de Worldline sont restées très actives et en dialogue constant avec leurs clients, ce qui a mené à la signature de nombreux nouveaux contrats et au renouvellement de contrats clés de traitement des transactions de paiement.

Services aux Commerçants

Les nouvelles signatures comprennent notamment :

·         Un contrat-cadre signé avec le groupe de luxe Kering pour lequel Worldline fournira les services d’acquisition commerçants et des services à valeur ajoutée pour un grand nombre de marques dans plusieurs pays européens ;

·         Un nouveau contrat de 3 ans signé avec une entreprise finlandaise de hautes technologies pour l’acceptation et l’acquisition de paiements en ligne dans plusieurs pays.

Les signatures de ces contrats sont autant de nouvelles preuves de la pertinence des offres de paiements omni-canaux de Worldline pour les commerçants internationaux ou en ligne.

Tout au long du trimestre, Worldline s’est tenu aux côtés de ses clients pour les aider à continuer de vendre pendant le confinement et la fermeture des magasins. A titre d’exemple, un système de commande sécurisée à distance et le service de paiement associé a été mis en place en un temps record pour le réseau de magasins d’une marque de mode localisés dans sept pays européens.

De plus, de nombreux contrats importants ont été renouvelés :

·         Avec Aspro Park, un grand opérateur européen de parcs de loisirs, pour une solution de paiement omni-canal ;

·         L’acceptation des paiements en ligne d’un site majeur de billettique (Ticketnet) ;

·         Dans les cartes Privatives et Programmes de Fidélité, pour Repsol (services de carte pétrolière) et la compagnie aérienne Iberia (solution de fidélité pour les voyageurs fréquents).

Pour les terminaux de paiement, des progrès ont été réalisés dans le processus de certification de VALINA, le terminal de paiement autonome de Worldline, qui est désormais certifié pour le marché suisse, où un important contrat a été signé auprès d’un fournisseur de stations de recharge de voitures électriques, et en phase pilote en Pologne et en Allemagne. De même, une première commande a été reçue d’un revendeur malaisien.

Enfin, en ce qui concerne les offres innovantes et l’acceptation de nouvelles méthodes de paiement :

·         Worldline, en partenariat avec Axis Bank et Mastercard India, a lancé « Soft POS », une nouvelle solution permettant d’utiliser un smartphone comme terminal de paiement en Inde. Cette nouvelle offre répond au besoin croissant, spécifiquement dans le contexte de la COVID-19, des petites entreprises pour une solution de paiement par carte facile à déployer.

·         Worldline a lancé sa solution « Pay-By-Link » permettant aux commerçants de mettre rapidement et facilement en place des paiements omni-canaux personnalisés.

·         Un partenariat a été signé avec Silkpay (une fintech connectant des commerçants européens aux touristes chinois) notamment pour l’acceptation d’Alipay et Wechatpay et l’acquisition des paiements par cartes de crédit asiatiques (Union-Pay et JCB).

Services Financiers

Comme mentionné précédemment, le Groupe a signé au premier trimestre un très grand partenariat stratégique de long terme avec UniCredit, une institution financière de premier plan en Europe. Worldline traitera tous les paiements SEPA (Single Euro Payments Area), instantanés, multidevises, nationaux et de haute valeur pour UniCredit en Autriche et Allemagne. Ce contrat est actuellement dans sa phase de projet initiale avec un objectif de début des opérations au second semestre 2020, comme prévu.

En termes de nouveaux contrats :

·         Volksbank a renouvelé son contrant iDEAL avec equensWorldline qui a été étendu aux services PSD2 TPP, permettant à la banque d’offrir à ses clients des services de Payment Initiation Services (PIS) et Account Information Services (AIS).

·         Un nouveau contrat de gestion des transactions DAB a été signé avec une autre banque française.

Plusieurs autres contrats ont été renouvelés au cours du trimestre, en particulier pour les services de traitement émetteurs avec une très grande banque néerlandaise et en authentification sécurisée 3D (3D Secured Authentification) avec une très grande banque française.

Enfin, dans le contexte actuel de la COVID-19, la demande de paiement à distance sécurisé a significativement crû, et Worldline a, par conséquent, enregistré en juin un record de volumes de transactions à authentification forte, représentant plus du double du nombre de transactions enregistrées sur la plateforme de WL Trusted Authentication en juin de l’année dernière.

Les perspectives commerciales restent fortes dans les Services Financiers, notamment pour le traitement des transactions par cartes et l’externalisation de la gestion des transactions DAB, pour lesquels des progrès ont été réalisés au cours du deuxième trimestre vers une probable signature au second semestre.

Mobilité & Services Web Transactionnels

Durant le pic de la crise sanitaire de la COVID-19, Worldline s’est tenu proche des gouvernements et agences publiques et a fortement mobilisé son expertise dans la gestion sécurisée en temps réel des transactions dans le cadre de nouveaux projets dans le secteur de la santé. En particulier :

·         Worldline a fourni une application sécurisée qui a permis d’identifier et de tracer les patients de la COVID-19 dans les hôpitaux en France.

·         Maela, une solution hautement sécurisée d’hébergement des données de santé, a permis le déploiement d’une solution de santé numérique pour des dizaines d’hôpitaux en France et pour le ministère de la santé du Luxembourg.

·         Worldline a signé de nouveaux contrats avec des entreprises d’assurance santé en Allemagne pour déployer des solutions sécurisées pour la connexion de patients et d’applications de santé spécifiques tels que les dossiers médicaux électroniques, à l’infrastructure télématique centrale de santé allemande.

En parallèle, WL Contact, la plateforme d'engagement client sécurisée de Worldline, a été sélectionnée par BNP Paribas Fortis. Opérant en mode SaaS, cette solution reconnue de centre de contact multi-canal permet de manière sécurisée toutes les formes d’interactions avec les clients, quel que soit le canal d’accès utilisé (voix, email, chat, réseau social, et vidéo-conférence). La pertinence de WL Contact est ainsi devenue évidente durant le confinement car elle a permis aux banques et assureurs d’interagir en sécurité avec leurs clients comme s’ils étaient physiquement présents dans les agences.

Carnet de commandes

Le carnet de commandes a atteint son plus haut niveau historique fin juin 2020 à 4,0 milliards d’euros.

Résultat opérationnel et résultat net

La charge nette d’amortissement, de dotation aux provisions, et d’autres éléments sans contrepartie de trésorerie s’est élevée à 81,0 millions d’euros, et la marge opérationnelle a atteint 165,3 millions d’euros (15,2% du chiffre d’affaires).

Les éléments non-récurrents se sont élevés à 83,5 millions d’euros et comprennent principalement :

·         L’amortissement de la relation clients et des brevets pour 36,6 millions d’euros, dont 28,2 millions d’euros liés à l’acquisition de SIX Payment Services (« SPS ») ;

·         Les coûts d’intégration et d’acquisition (31,9 millions d’euros), correspondant principalement aux coûts d’intégration de SIX Payment Services et à des coûts liés à l’acquisition envisagée d’Ingenico ;

·         La charge IFRS2 de paiements fondés sur les actions (12,2 millions d’euros) ; et

·         Les charges de restructuration et de rationalisation (1,9 millions d’euros).

Le résultat opérationnel du premier semestre 2020 s’est ainsi élevé à 81,8 millions d’euros.

Le résultat financier a représenté une charge nette de -12,5 millions d’euros, comprenant principalement les éléments suivants :

·         Un coût de l’endettement financier net de 5,6 millions d’euros (frais d’intérêt liés aux obligations et OCEANEs émis en 2019) ; et

·         Des pertes de change pour 5,2 millions d’euros.

La charge d’impôt s’est élevée à 16,4 millions d’euros (soit un taux effectif d’impôt stable de 23,6%).

En conséquence, le résultat net part du Groupe s’est élevé à 53,0 million d’euros.

Le résultat net part du Groupe normalisé[3] a été de 114,7 millions d’euros (-5,5 millions d’euros par rapport au premier semestre 2019) soit 10,5% du chiffre d’affaires (+10 points de base par rapport à la même période de l’année dernière).

Flux de trésorerie disponible et trésorerie nette

Le flux de trésorerie disponible de Worldline au premier semestre 2020 a atteint 131,7 millions d’euros, en baisse de -13,8 millions d’euros par rapport au premier semestre 2019. Le taux de conversion de l’EBO en flux de trésorerie disponible a représenté 53,5%, en amélioration de +120 points de base par rapport au S1 2019, bien en ligne avec l’objectif de taux de conversion pour l’année 2020 similaire à celui de 2019[4] (environ 47,8%).

La dette nette s’est élevée à 469,1 millions d’euros et inclut un encaissement relatif à un ajustement de prix lié à l’acquisition de SIX Payment Services pour 49,9 millions d’euros.

Progrès significatifs réalisés pour la finalisation de l’acquisition d’Ingenico

Pour rappel, le 3 février 2020, Worldline et Ingenico Group SA ont annoncé que leurs Conseils d’Administration respectifs avaient approuvé à l’unanimité un accord de rapprochement selon lequel Worldline lancerait une offre publique sur toutes les actions Ingenico, rémunérée à 81% en actions et 19% en numéraire, sur la base du dernier cours, et sur les OCEANEs en circulation.

A l’issue de l’opération, les anciens actionnaires de Worldline détiendraient environ 65% du nouveau groupe. Ceux d’Ingenico détiendraient environ 35% de Worldline.

Cette transaction rapprocherait deux entreprises de premier plan afin de créer le quatrième acteur mondial des services de paiements avec environ 20 000 employés dans 50 pays. À la clôture de l’opération, le groupe nouvellement combiné offrirait des services de paiement de premier plan à près d’un million de commerçants et 1 200 institutions financières, avec un chiffre d’affaires combiné d’environ 5,3 milliards d’euros en 2019, dont environ 2,5 milliards d’euros dans les paiements et services transactionnels. Depuis son annonce, cette opération a été particulièrement bien perçue par les clients et les partenaires clés des deux groupes, soulignant son rationnel économique et industriel très convaincant.

Grâce à la mobilisation totale des équipes des deux groupes, des progrès significatifs ont été réalisés dans l’ensemble du processus de la transaction en vue de l’obtention des approbations, et en particulier:

En ce qui concerne l’offre publique :

·         Le 9 juin 2020, l’Assemblée Générale a approuvé à une vaste majorité (99,59%) l’émission d’actions dans le cadre de l’offre publique de la Société sur les actions et obligations convertibles (OCEANEs) émises par Ingenico.

·         Le 8 juillet 2020, Worldline a déposé le projet de note d’information relative à l’offre publique de Worldline visant les actions Ingenico et Ingenico a déposé un projet de note en réponse, auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF). L’offre publique et le projet de note d’information restent soumis à l’approbation de l’AMF qui appréciera leur conformité aux dispositions législatives et réglementaires applicables.

·         Toutes les autres autorisations règlementaires requises pour l’ouverture de l’offre au titre de la réglementation financière et des investissements étrangers ont d’ores et déjà été obtenues. Le processus d’information et/ou consultation des instances représentatives du personnel relatif à l’acquisition a été achevé par Ingenico et par Worldline.

·         Il est ainsi prévu une ouverture imminente de l’offre publique.

·         L’offre, une fois ouverte, sera uniquement soumise aux conditions suspensives suivantes (Worldline se réservant le droit de renoncer au bénéfice de chacune de ces conditions) :

o    Autorisation au titre du contrôle des concentrations par la Commission européenne ;

o    L’acquisition par Worldline d’un nombre d’actions Ingenico représentant au moins 60% du capital social d’Ingenico sur une base totalement diluée (étant précisé que même si Worldline renonce à cette condition, Worldline doit atteindre le seuil légal de 50 % du capital social ou des droits de vote d'Ingenico).

En ce qui concerne le financement de l’offre :

·         Worldline a émis le 23 juin 2020 des obligations seniors à taux fixe pour une valeur totale de 1 milliard d’euros, sur le marché obligataire euro, à des conditions attractives en 2 tranches de 500 millions d’euros avec des échéances respectives à 3 ans (portant un coupon de 0,5%) et 7 ans (portant un coupon de 0,875%). Worldline a l’intention d’utiliser ces fonds pour le préfinancement de l’acquisition envisagée d’Ingenico.

·         Le prêt relais pour le financement de la transaction a été signé par un groupe de 8 banques pour un montant maximal de 1,6 milliards d’euros. Ce prêt relais sera disponible pour une durée pouvant aller jusqu’à deux ans.

En ce qui concerne les activités préliminaires de préparation de l’intégration :

·         Ces activités ont démarré, en ligne avec la méthodologie reconnue de Worldline « Day-1 readiness », dans le respect des réglementations applicables, sous la supervision de la direction des deux sociétés.

·         Grâce à la bonne coopération entre les équipes des deux groupes et à une gestion rigoureuse du calendrier de l’opération, les coûts de transaction liés à l’acquisition d’Ingenico restent limités en pourcentage de la valeur de la transaction et sont estimé à environ 50 millions d’euros.

Dans le cadre de cette acquisition, des informations financières pro forma ont été établies. Elles visent à présenter l’impact attendu de l’acquisition d’Ingenico en cas de succès de l’Offre publique sur la situation financière et les résultats de Worldline, comme si elle était intervenue à une date antérieure à sa survenance réelle. Ces informations sont disponibles sur investors.worldline.com.

Pour des informations supplémentaires, en particulier sur termes de l’offre publique, veuillez-vous référer aux communiqués de presse disponibles sur investors.worldline.com.

 

Confirmation de tous les objectifs pour 2020, comme mis à jour le 23 avril 2020 pour prendre en compte le contexte COVID 19

Sur la base des hypothèses détaillées lors la publication du chiffre d’affaires du premier trimestre, jusqu’à présent confirmées, le Groupe confirme s’attendre à une performance financière 2020 globalement comparable à celle de 2019, comme suit :

Chiffre d’affaires

 

Le Groupe s’attend à un chiffre d’affaires 2020 stable ou en retrait de quelques points de croissance par rapport à 2019, à périmètre et taux de changes constants.

Excédent Brut Opérationnel (EBO)

 

Le Groupe s’attend à ce que le taux de marge d’EBO pour 2020, à périmètre et taux de changes constants, soit d’environ 25 %, soit environ le même niveau qu’en 2019.

Flux de trésorerie disponible 

 

Le Groupe cible environ le même taux de conversion d’EBO en flux de trésorerie disponible qu’en 2019[5].

Ces objectifs sont exprimés à taux de change constants. Ils reposent notamment sur l’absence de changement de périmètre significatif et de changement significatif de normes comptables.

 

Ces objectifs ont été élaborés de manière comparable aux informations financières historiques, et conformément aux méthodes comptables du Groupe.

 

Annexes

Chiffre d’affaires du deuxième trimestre 2020 par Ligne de Services

En millions d'euros

 

T2 2020

T2 2019*

Variation organique

   

 

 

 

Services aux Commerçants

 

216,4

275,7

-21,5%

Services Financiers

 

219,7

231,8

-5,2%

Mobilité & Services Web Transactionnels

 

78,4

84,4

-7,1%

 

 

 

 

 

Worldline

 

514,5

591,8

-13,1%

* à périmètre et taux de change constants

Réconciliation du chiffre d’affaires et de l’excédent brut opérationnel à périmètre et taux de change constants

Pour l’analyse des performances du Groupe, le chiffre d’affaires et l’EBO du S1 2020 est comparé avec le chiffre d’affaires et l’EBO du S1 2019 à périmètre et taux de change constants. La réconciliation entre le chiffre d’affaires et l’EBO publié du S1 2019 et le chiffre d’affaires et l’EBO du S1 2019 à périmètre et taux de change constants est présentée ci-dessous (par Ligne de Services) :

   

Chiffre d'affaires

 

EBO

                 

En millions d'euros

 

S1 2019

Effet des taux de change

S1 2019*

 

S1 2020

Effet des taux de change

S1 2019*

   

 

 

 

 

 

 

 

Services aux Commerçants

 

535,2

6,7

541,9

 

119,8

2,7

122,4

Services Financiers

 

444,3

1,7

446,0

 

144,6

1,1

145,6

Mobilité & Services Web Transactionnels

 

172,6

-4,9

167,6

 

24,9

-0,9

24,0

Coûts centraux

 

 

 

 

 

-10,7

0,0

-10,7

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Worldline

 

1 152,0

3,5

1 155,5

 

278,5

2,8

281,3

* à périmètre et taux de change constants

L’effet de change correspond principalement à l’appréciation du Franc Suisse en parti compensé par la dépréciation du Peso Argentin.

Conférence téléphonique

La Direction Générale de Worldline vous invite à une conférence téléphonique en anglais sur les résultats du premier semestre 2020 du Groupe, le jeudi 23 juillet 2020 à 08h00 (CET - Paris).

La conférence téléphonique sera accessible par webcast:

·         sur worldline.com, rubrique Investisseurs

·         sur mobile ou tablettes en scannant le QR code ci-contre

QR code

ou par le lien suivant : https://edge.media-server.com/mmc/p/b84a7vfo

·         Par téléphone :

Royaume Uni (Local):

 +44 (0) 844 481 9752

France (Local):

 +33 (0)1 70 70 07 81

Allemagne (Local):

 +49 (0)69 22 22 26 25

Etats-Unis (Local):

 +1-646-741-3167

 

 

Code: 8099596

Après la conférence, la ré-écoute du webcast sera disponible sur worldline.com rubrique Investisseurs.

Prochains évènements

29 octobre 2020           Chiffre d’affaires du troisième trimestre 2020

Contacts

Relations Investisseurs

David Pierre-Kahn

+33 6 28 51 45 96

david.pierre-kahn@worldline.com

Communication

Sandrine van der Ghinst

+32 499 585 380

sandrine.vanderghinst@worldline.com

Presse

Anne-Sophie Gentil

asgentil@kairosconsulting.fr

A propos de Worldline

Worldline [Euronext: WLN] est le leader du marché européen dans le secteur des services de paiement et de transaction. L’innovation étant au cœur de son ADN, les offres principales de Worldline incluent l’acquisition commerciale paneuropéenne et nationale pour les entreprises physiques ou en ligne, le traitement sécurisé des transactions de paiement pour les banques et les institutions financières, ainsi que des services transactionnels dans la billetterie électronique et pour les organismes publics nationaux. Grâce à une présence dans plus de 30 pays, Worldline est le partenaire de paiement de choix des commerçants, des banques, des opérateurs de transports publics, des agences gouvernementales et des entreprises industrielles, pour la fourniture de services numériques de pointe. Les activités de Worldline sont organisées autour de trois axes : les Services aux commerçants, les Services Financiers délivrés notamment par equensWorldline et la Mobilité & Services Web Transactionnels. Worldline emploie environ 12 000 personnes dans le monde et son chiffre d’affaires 2019 est de 2,4 milliards d’euros. worldline.com

 

Avertissements

Le présent document contient des informations de nature prévisionnelle auxquelles sont associés des risques et des incertitudes, y compris les informations incluses ou incorporées par référence, concernant la croissance et la rentabilité du Groupe dans le futur qui peuvent impliquer que les résultats attendus diffèrent significativement de ceux indiqués dans les informations de nature prévisionnelle. Ces risques et incertitudes sont liés à des facteurs que les sociétés ne peuvent ni contrôler, ni estimer de façon précise, tels que les conditions de marché futures ou le comportement d’autres acteurs sur le marché. Les informations de nature prévisionnelle contenues dans ce document constituent des anticipations sur une situation future et doivent être considérées comme telles. Ces déclarations peuvent se référer aux plans, objectifs et stratégies de Worldline, de même qu’à des événements futurs, des revenus à venir ou encore des synergies ou des résultats qui ne constituent pas une information factuelle à caractère historique. La suite des évènements ou les résultats réels peuvent différer de ceux qui sont décrits dans le Document d’Enregistrement Universel 2019 déposé auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) le 29 avril 2020 sous le numéro de dépôt D.20-0411.

Les croissances organiques du chiffre d’affaires et de l’EBO sont présentées à périmètre et taux de change constants. L’excédent brut opérationnel (EBO) est présenté telle que définit dans le document de référence 2018. Les objectifs 2019 ont été calculés sur la base des taux de change au 31 décembre 2018. Tous les montants sont présentés en millions d’euros avec une décimale. Cette présentation peut aboutir à des écarts d’arrondis entre les chiffres présentés dans les différents tableaux et leurs totaux ou sous-totaux.

Les Lignes de Services sont composées de Services aux Commerçants (Allemagne, Argentine, Belgique, Brésil, Espagne, Etats-Unis, France, Inde, Luxembourg, Malaisie, Pologne, Pays-Bas, République tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse), Services Financiers (en Allemagne, Belgique, Chine, Espagne, Estonie, Finlande, France, Hong Kong, Indonésie, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malaisie, Pays-Bas, Royaume-Uni, Singapour, Suisse et Taiwan), et Mobilité et Services Web Transactionnels (en Allemagne, Argentine, Autriche, Belgique, Chili, Chine, Espagne, France, Pays-Bas, Royaume-Uni).

Worldline ne prend aucun engagement et n’assume aucune responsabilité s’agissant de la mise à jour de l’information contenue dans ce document au-delà de ce qui est prescrit par la réglementation en vigueur.

Le présent communiqué de presse ne constitue ni une offre de vente ou d’achat ni une sollicitation de vente ou d’achat de titres aux Etats-Unis ni dans aucun autre pays. Les valeurs mobilières ne pourront être vendues aux Etats-Unis en l’absence d’enregistrement ou de dispense d’enregistrement au titre du U.S. Securities Act de 1933, tel que modifié (le « U.S. Securities Act ») ou au titre de la législation en vigueur dans tout Etat des Etats-Unis. Les valeurs mobilières qui pourraient être offertes dans le cadre de toute opération n’ont pas et ne seront pas enregistrées au titre du U.S. Securities Act ou de toutes lois sur les valeurs mobilières dans tout Etat des Etats-Unis et Worldline n’envisage pas d’effectuer une quelconque offre au public de valeurs mobilières aux Etats-Unis.

 

[1] Ajusté, pour leur part Groupe, des coûts de réorganisation, de rationalisation, d'intégration et d'acquisition, de la charge relative aux paiements fondés sur les actions, de l'amortissement de la relation clients et des brevets

[2] RNPA incluant les impacts d’instruments potentiellement dilutifs, calculé sur le résultat net part du Groupe normalisé des éléments inhabituels et peu fréquents (part du Groupe), net d’impôt

[3] Le résultat net part du Groupe normalisé exclut les éléments inhabituels et peu fréquents (part du Groupe), net d’impôt

[4] Excluant les coûts de d’acquisitions d’Ingenico

[5] Excluant les coûts de d’acquisitions d’Ingenico