home / Actualités & Événements / Communiqués financiers / 2020 /

Une année 2019 très solide

Une année 2019 très solide

Résultats parfaitement en ligne avec les objectifs

Chiffre d’affaires: 2 382 millions d’euros en croissance organique de +6,9%
EBO : 602 millions d’euros, soit 25,3% du chiffre d’affaires
en augmentation de +240 points de base sur une base comparable
Flux de trésorerie disponible: 288 millions d’euros, +38,6%

Résultat net part du Groupe : 311 millions d’euros
Résultat net normalisé : 301 millions d’euros, + 94,8%
Résultat net par action dilué normalisé à 1,63 euro, +46.2%

Progrès rapides de l’intégration de SIX Payment Services
et de la réalisation des synergies

Objectifs 2020 :

Forte ambition d’amélioration de la croissance organique, de la profitabilité et de la génération de trésorerie, en ligne avec le plan à 3 ans 2019-2021

Comme annoncé le 3 février 2020 :

Acquisition d’Ingenico par Worldline
Créant un leader des paiements d’envergure mondiale

Bezons, le 19 février 2020 – Worldline [Euronext: WLN], leader européen dans le secteur des paiements et des services transactionnels, annonce aujourd’hui ses résultats estimés pour l’année 2019.

Gilles Grapinet, Président - Directeur Général de Worldline a déclaré: « 2019 a été une année très active pour Worldline et je suis heureux des progrès accomplis par la société ainsi que de l’excellent travail des équipes.

La performance financière a été très solide et parfaitement en ligne avec les objectifs annuels, avec une accélération constante de notre croissance organique qui a atteint +7.5% au quatrième trimestre grâce à la forte performance des Services aux Commerçants. D’un point de vue opérationnel, j’ai été très satisfait d’observer les progrès rapides du plan de synergie et d’intégration de SIX Payment Services. Des résultats tangibles sont déjà visibles dans notre profitabilité, qui s’est améliorée de +240 points de base en un an.

Nous avons également acquis les intérêts minoritaires dans equensWorldline fin septembre dans des conditions financières très favorables, ce qui, combiné avec notre déconsolidation du groupe Atos en mai, renforce la flexibilité stratégique de Worldline et nous permet de rester plus que jamais entièrement concentrés sur l’exécution de notre vision à long-terme pour la consolidation européenne des paiements.

Ceci est pleinement illustré par l’acquisition amicale d’Ingenico par Worldline annoncée le 3 février dernier, créant ainsi un nouveau leader des services de paiement d’envergure mondiale. Je suis très heureux d’annoncer que deux semaines après cette annonce, ce projet majeur de rapprochement a été extraordinairement bien perçu par nos clients, nos équipes, nos partenaires et nos actionnaires. »

 

Evolution organique du chiffre d’affaires et de l’EBO

Pour l’analyse de la performance, le chiffre d’affaires et l’Excédent Brut Opérationnel (EBO) de l’année 2019 sont comparés à ceux de l’année 2018, à périmètre et taux de change constants, qui sont présentés en annexes.

La performance de l’année 2019, sur une base comparable avec celle de l’an dernier pour le chiffre d’affaires et l’EBO, est décrite ci-après :

 

 

Chiffres clés de 2019

 

 

 

 

 

En millions d'euros

 

2019

2018

% var.

 

 

 

 

 

Chiffre d'affaires*

 

2 381,6

2 228,1

+6,9%

 

 

 

 

 

EBO après IFRS 16

 

602,1

 

 

% du chiffre d'affaires

 

25,3%

 

 

 

 

 

 

 

EBO avant IFRS 16*

 

561,5

471,9

+19,0%

% du chiffre d'affaires

 

23,6%

21,2%

+240bp

 

 

 

 

 

* A périmètre constant et taux de change moyen à fin Décembre 2019

 

A périmètre constant et taux de change moyen, le chiffre d’affaires de 2019 de Worldline s’est élevé à 2 381,6 millions d’euros, en croissance organique de +6,9% par rapport à 2018. La croissance du chiffre d’affaires s’est accélérée comme attendu tout au long de l’année, avec +7,3% au S2 2019 (+7,5% sur le T4 2019).

L’Excédent Brut Opérationnel (EBO) du Groupe a atteint 602,1 millions d’euros soit 25,3% du chiffre d’affaires. Ces chiffres incluent l’impact positif de l’adoption d’IFRS 16 pour 40,6 millions d’euros sur l’EBO ou +170 points de base. Avant les impacts IFRS 16, l’EBO était de 561,5 millions d’euros ou 23,6% du chiffre d’affaires, représentant une hausse de +240 points de base par rapport à 2018, dans le haut de la fourchette des objectifs d’EBO fixés pour l’année entre 23% et 24%.

Flux de trésorerie disponible et endettement net

 

 

Chiffres clés de 2019

 

 

 

 

 

En millions d'euros

 

2019

2018

% var.

 

 

 

 

 

Flux de trésorerie disponible

 

287,6

207,5

+38,6%

 

 

 

 

 

Dette nette

 

-641,3

-35,0

 

Le flux de trésorerie disponible en 2019 a été de 287,6 millions d’euros, dans le haut de la fourchette des objectifs fixés pour l’année, et en hausse de +38,6% comparé à 2018. Cette performance a été réalisée en absorbant les coûts significatifs d’intégration et de mise en œuvre des synergies avec SIX Payment Services (SPS).

 

La dette nette a atteint 641,3 millions d’euros, comparé à une dette nette de 35,0 millions d’euros fin 2018. L’augmentation de la dette nette de 606,3 millions d’euros, est expliquée par :

  • Le rachat des participations minoritaires d’equensWorldline en juillet 2019 pour 1 070,9 millions d’euros;
  • La composante capitaux propres de l’obligation convertible OCEANE de 600 millions d'euros émise dans le cadre de ce rachat (impact positif de 82 millions d'euros sur la dette nette) ;
  • La reprise de la contrepartie éventuelle de 117,8 millions d’euros envers SIX Group relative à l'acquisition de SPS. En effet, suite à l'annonce par SIX Group AG de la conclusion d'une opération de couverture de type « collar » sur une partie des actions Worldline qu’elle détient, la clause relative à la contrepartie éventuelle de 166 millions de francs suisses payable par Worldline à SIX Group AG au cas où le cours de l'action Worldline serait inférieur à 53 euros en mars 2020 ne s’applique plus, déclenchant la reprise de ce passif financier ;
  • Le flux de trésorerie disponible de l’année de 287,6 millions d'euros.

 

Performance par Ligne de Services

 

 

Chiffre d'affaires

   

 

 

 

 

 

 

 

 

En millions d'euros

 

2019

2018*

% Croissance Organique

   

Services aux commerçants

 

1 119,4

1 050,5

+6,6%

   

Services financiers

 

918,4

867,4

+5,9%

   

Mobilité & Services Web Transactionnels

343,8

310,2

+10,8%

   

Worldline

 

2 381,6

2 228,1

+6,9%

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

EBO

   

 

 

 

 

 

 

En millions d'euros

 

2019 après impacts IFRS 16

impacts IFRS 16

 

2019 avant impacts IFRS 16

2018*

Variation organique

Services aux commerçants

 

265,3

19,2

 

246,1

178,2

67,9

Services financiers

 

307,2

15,1

 

292,1

271,2

20,9

Mobilité & Services Web Transactionnels

 

53,4

6,4

 

47,0

39,6

7,4

Coûts centraux

 

-23,7

-

 

-23,7

-17,1

-6,6

Worldline

 

602,1

40,6

 

561,5

471,9

89,6

 

             

 

             
   

EBO %

   

 

 

 

 

 

 

En millions d'euros

 

2019 après impacts IFRS 16

impacts IFRS 16

 

2019 avant impacts IFRS 16

2018*

Variation organique (pts)

Services aux commerçants

 

23,7%

+1,7 pt

 

22,0%

17,0%

+5,0 pt

Services financiers

 

33,4%

+1,6 pt

 

31,8%

31,3%

+0,5 pt

Mobilité & Services Web Transactionnels

 

15,5%

+1,9 pt

 

13,7%

12,8%

+0,9 pt

Coûts centraux

 

-1,0%

-

 

-1,0%

-0,8%

-0,2 pt

Worldline

 

25,3%

+1,7 pt

 

23,6%

21,2%

+2,4 pt

* A périmètre constant et taux de change moyen à fin Décembre 2019

 

Services aux Commerçants

 

 

Services aux Commerçants

 

 

 

 

 

 

 

 

En millions d'euros

 

2019 après IFRS 16

Impacts IFRS 16

 

2019 avant IFRS 16

2018*

Croissance Organique
(% / pts)

Chiffre d'Affaires

 

1 119,4

 

 

1 119,4

1 050,5

+6,6%

EBO

 

265,3

19,2

 

246,1

178,2

 

% EBO

 

23,7%

+1,7 pt

 

22,0%

17,0%

+5,0 pt

* A périmètre constant et taux de change moyen à fin Décembre 2019

Le chiffre d’affaires de Services aux Commerçants, qui représente environ 47% du chiffre d’affaires de Worldline, a atteint 1 119,4 millions d’euros, en croissance organique de +6,6% ou +68,9 millions d’euros par rapport à l’année dernière.

 

  • Les Services d’Acquisition Commerçants ont connu une croissance à deux chiffres principalement grâce à :
  •   o La croissance rapide des volumes de transactions en magasin, entrainée notamment par l’utilisation accrue des cartes de paiement pour les achats de faible valeur et par la rapide adoption des paiements sans contact ;
  •  o  La croissance forte et soutenue des transactions de paiement en ligne particulièrement grâce au succès du déploiement des offres commerciales verticales spécialisées par marché ;
  • o  Une solide croissance des volumes des services à valeur ajoutée comme les Conversions Dynamiques de Devises (« DCC »).
  • Le chiffre d’affaires en Acceptation des Paiements en Ligne et Omni-Canal a crû à près de deux chiffres, tiré principalement par des volumes de transactions plus élevés et de nouveaux clients en France, Suisse, Autriche ainsi que de nouveaux grands comptes internationaux.
  • Les ventes de Terminaux de Paiement ont baissé en 2019, mais se sont presque stabilisées sur le second semestre profitant d’une demande accrue pour les produits récemment commercialisés (en particulier le nouveau terminal VALINA) et bénéficiant des synergies avec SIX Payment Services.
  • Les Services Digitaux aux Commerçants, qui constituent la plus petite unité opérationnelle de la Ligne de Services, ont décru légèrement principalement en raison d’un chiffre d’affaires plus faible en kiosques numériques au Royaume-Uni.

La croissance de Services aux Commerçants est restée globalement très forte, notamment pour les services d’acquisition et d’acceptation de paiements en ligne et omni-canal, et a été de plus de +9,4% en excluant les Terminaux de Paiement.

 

L’EBO de Services aux Commerçants a augmenté de +500 points de base à fin décembre 2019 par rapport à la même période l’année dernière (+67,9 millions d’euros organiquement) et a atteint 265,3 millions d’euros ou 23,7% du chiffre d’affaires (incluant +170 points de base suite à l’adoption d’IFRS 16), grâce :

  • A la bonne dynamique commerciale des divisions Acquisition Commerçants et Acceptation de paiements en Ligne et Omni-Canal ;
  • Aux synergies tirées de l’intégration de SIX Payment Services (« SPS ») avec Worldline, en ligne avec le business plan combiné; et
  • Aux impacts des actions transversales d’amélioration de productivité (programme TEAM²).

 

Services Financiers

 

 

Services Financiers

 

 

 

 

 

 

 

 

En millions d'euros

 

2019 après IFRS 16

Impacts IFRS 16

 

2019 avant IFRS 16

2018*

Croissance Organique
(% / pts)

Chiffre d'Affaires

 

918,4

 

 

918,4

867,4

+5,9%

EBO

 

307,2

15,1

 

292,1

271,2

 

% EBO

 

33,4%

+1,6 pt

 

31,8%

31,3%

+0,5 pt

* A périmètre constant et taux de change moyen à fin Décembre 2019

Représentant environ 39% du chiffres d’affaires total, le chiffre d’affaires des Services Financiers a atteint 918,4 millions d’euros, en croissance organique de +51,0 millions d’euros ou +5,9%.

  • Les Paiements Non-Cartes ont enregistré une croissance à deux chiffres, tirée par de bons volumes de transactions de paiement SEPA en Allemagne, en Italie et aux Pays-Bas ainsi qu’une bonne croissance des volumes de transactions sur le schéma néerlandais iDeal. De plus, la division a bénéficié de la montée en charge du contrat d’externalisation significatif signé avec Commerzbank l’année dernière.
  • La division Digital Banking a également fortement contribué à la performance de la Ligne de Services, enregistrant une croissance à deux chiffres, en particulier grâce à la mise en conformité DSP2.
  • Le chiffre d’affaires de Traitement Emetteurs a connu une forte croissance à un chiffre, tirée par de bons niveaux de transactions par cartes, la croissance soutenue des authentifications fortes et 3D-Secure, ainsi que par le chiffre d’affaire reconnu pour des licences de logiciel de paiement.
  • Malgré un retour de la croissance au second semestre, le chiffre d’affaires de Traitement Acquéreurs a légèrement reculé du fait d’une base de comparaison élevée.

 

L’EBO des Services financiers a crû de +50 points de base à fin décembre 2019 comparé à la même période de l’an dernier (+20,9 millions d’euros organiquement) et a atteint 307,2 millions d’euros ou 33,4% du chiffre d’affaires (incluant +160 points de base suite à l’adoption d’IFRS 16), porté par le fort niveau d’activité commenté ci-dessus en Traitement Emetteurs, Paiements Non-Cartes et Digital Banking et de nouveaux gains d’efficacité obtenus des plans de synergies d’equensWorldline, de SIX Payment Services et du programme TEAM².

 

Mobilité & Services Web Transactionnels

 

 

Mobilité & Services Web Transactionnels

 

 

 

 

 

 

 

 

En millions d'euros

 

2019 après IFRS 16

Impacts IFRS 16

 

2019 avant IFRS 16

2018*

Croissance Organique
(% / pts)

Chiffre d'Affaires

 

343,8

 

 

343,8

310,2

+10,8%

EBO

 

53,4

6,4

 

47,0

39,6

 

% EBO

 

15,5%

+1,9 pt

 

13,7%

12,8%

+0,9 pt

* A périmètre constant et taux de change moyen à fin Décembre 2019

 

Le chiffre d’affaires de Mobilité & Services Web Transactionnels, représentant environ 14% du chiffre d’affaire total du Groupe, a atteint 343,8 millions d’euros, en croissance organique de +33,6 millions d’euros ou +10,8% comparé à l’année dernière :

Toutes les lignes d’activité ont enregistré une forte croissance organique:

  • La Billetterie Electronique a connu une croissance soutenue par le développement des contrats Tap2Use dans plusieurs villes françaises, mais aussi par la montée en charge du contrat de billettique de la région Ile-de-France signé l’année dernière. L’Amérique Latine a également contribué à la bonne performance de la division.
  • La croissance du chiffre d’affaires des Services Numériques de Confiance a bénéficié de bons volumes de transactions et de projets notamment liés à la traçabilité des produits de tabac permettant le correct recouvrement des droits d’accise et avec diverses agences gouvernementales.
  • La division e-Consommateur & Mobilité a connu une forte croissance à un chiffre, soutenue par la croissance continue des contrats Contact pour des clients français et une bonne contribution des solutions relatives aux activités de Vie Connectées et de mobilité.

 

L’EBO de Mobilité & Services Web Transactionnels a atteint 53,4 millions d’euros ou 15,5% du chiffre d’affaires (incluant +190 points de base suite à l’adoption d’IFRS 16), augmentant organiquement de +7,4 millions d’euros ou +90 points de base par rapport à l’année dernière. Les raisons principales de cette croissance sont :

  • De bonnes tendances commerciales dans toutes les divisions suite aux contrats remportés récemment ;
  • L’amélioration de la productivité grâce aux effets d’échelle renforcés des plateformes ; et
  • Les actions du programme TEAM².

 

Activité commerciale du quatrième trimestre 2019

Services aux Commerçants

Worldline a été sélectionné par la chaîne de restaurants Subway pour fournir sa plateforme de solutions de paiements de pointe One-Commerce-hub dans plusieurs pays européens. La solution de Worldline inclut la gestion des transactions via les terminaux de paiements et le site d’e-commerce. Subway et ses franchisés bénéficieront de l’engagement de Worldline à développer des solutions omni–canal et en particulier d’un reporting consolidé de tous les flux de paiement quelle que soit leur origine. Parmi les autres fonctionnalités proposées figurent l’option DCC (Conversion Dynamique des Devises) pour des zones touristiques ou multi-devises et la capacité à afficher de la publicité sur le terminal de paiement.

Un nouveau contrat a également été conclu avec Selecta, le leader européen de la distribution en self-service, vendant du café et des aliments dans les environnements de bureau, les gares et les espaces publics. Selecta met en œuvre une stratégie « cashless », incitant ses clients à utiliser de moins en moins d’argent liquide en mettant en avant les paiements électroniques, a signé avec Worldline un contrat d’acquisition de paiements électroniques pour ses 34 000 distributeurs automatiques installés en Belgique. Le contrat prévoit également le déploiement d’au moins 4 500 terminaux de paiement VALINA.

 

Services Financiers

Plusieurs contrats significatifs de processing avec des banques européennes de premier plan ont été renouvelés, en particulier en Belgique, en Allemagne et en France.

La solution d’externalisation « Next Generation Financial Messaging (NGFM) » a été vendue à une banque allemande majeure traitant des volumes importants de messages financiers.  Avec ce mandat, equensWorldline deviendra l’un des plus grand Swift Services Bureaux au monde.

Enfin, un important contrat de gestion des transactions de DAB (distributeurs automatiques de billets) a été signé en France.

 

Mobilité et Services Web Transactionnels

En Services Numériques de Confiance :

  • Un contrat a été signé en France afin d’aider les ménages à faible revenu à payer leur factures énergétiques au moyen de « chèques énergie » ;
  • Le contrat relatif au paiement en ligne des amendes routières a été renouvelé ;
  • Worldline, en partenariat avec Kapsch et Indra, a gagné le contrat de gestion des amendes en Espagne ;
  • Worldline a également renouvelé le contrat avec la ville de Vienne en Autriche pour la gestion des paiements mobile des stationnements.

 

En Billetterie Electronique, Worldline a renouvelé un contrat important avec une concession ferroviaire au Royaume-Uni pour la fourniture de ses solutions de billetterie mobile et de contrôle opérationnel. Worldline a aussi renouvelé un contrat de fourniture de solution de gestion du fret dans plusieurs pays d’Europe centrale pour une société de transport ferroviaire autrichienne. 

 

Carnet de commandes

Le carnet de commandes à fin décembre 2019 reste élevé à 3,7 milliards d’euros.

 

Marge opérationnelle et résultat opérationnel

La charge nette d’amortissement et de dotation aux provisions ainsi que les autres éléments sans incidence sur la trésorerie s’est élevée à 159,5 millions d’euros.

La marge opérationnelle a atteint 442,6 millions d’euros, soit 18,6% du chiffre d’affaires.

Les autres produits et charges opérationnels ont représenté une charge de 148,3 millions d’euros et comprennent principalement :

  • 3,8 millions d’euros de coûts de réorganisation des effectifs, principalement liés aux coûts de restructuration des récentes acquisitions. Ces coûts sont en hausse de 0,2 million d’euros par rapport à 2018.
  • 3,3 millions d’euros de coûts de rationalisation et frais associés, comprenant principalement ceux engagés pour le programme TEAM², y compris la transformation du back office administratif. Ces coûts ont diminué de 0,6 million d’euros par rapport à 2018.
  • Les coûts d’intégration et d’acquisition d’un montant de 39,6 millions d’euros (baisse de 0,2 millions d’euros par rapport à la période précédente) sont principalement des coûts d’intégration de SIX Payment Services.
  • La charge relative aux paiements fondés sur les actions s’est élevée à 19,9 millions d’euros.
  • La charge de 75,9 millions d’euros d’amortissement de la relation clients et des brevets inclut principalement 59,0 millions d’euros de charge d’amortissement de la relation clients, de technologies et de brevets de SIX Payment Services et 10,0 millions d’euros de charge d’amortissement de la relation clients Equens et Paysquare.

 

En conséquence, le résultat opérationnel de l’exercice s’est élevé à 294,3 millions d’euros ou 12,4% du chiffre d’affaires.

 

Annulation de la contrepartie éventuelle envers SIX Group AG

Suite à l’annonce le 30 octobre 2019 de SIX Group AG de conclure une opération de type « collar » sur des actions Worldline, l’accord relatif à la contrepartie éventuelle de 166 millions de francs suisses est annulé et Worldline ne devra payer aucune somme à SIX Group AG à ce titre. Ainsi, la dette financière de 117,6 millions d’euros a été reprise en profit financier dans les comptes de 2019.

Pour rappel, dans le contexte de l’acquisition de SIX Payment Services, Worldline et SIX Group AG avaient convenu d’un paiement éventuel d’un complément de prix maximum de 166 millions de francs suisses  qui serait payé par Worldline à SIX Group AG au cours du deuxième trimestre 2020. Au 31 décembre 2018, cette contrepartie éventuelle avait été évaluée à 117,6 millions d’euros et enregistrée en dette financière.

 

Résultat financier net, charge d’impôts, participations ne donnant pas le contrôle et résultat net

Le résultat financier net du Groupe s’est soldé par un produit de 121,7 millions d’euros en 2019, contre une charge de 20,4 millions en 2018, et était composé principalement:

  • De l’annulation de la contrepartie éventuelle liée à l’acquisition de SIX Payment Services représentant un produit de 117,6 millions d’euros ;
  • De la reconnaissance de la réévaluation des actions de préférence Visa au compte de résultat pour 24,2 millions d’euros ;
  • Du coût de l’endettement brut de 6,3 millions d’euros, correspondant à un taux moyen annualisé de 0,6%. Ces coûts incluent les intérêts liés à l’OCEANE pour 2,6 millions d’euros et à l’emprunt obligataire pour 0,6 million d’euros ;
  • De pertes nettes de change pour 9,7 millions d’euros, de l’impact financier d’IFRS 16 pour 3,6 millions d’euros et du coût financier liés aux engagements de retraite pour 2,3 millions d’euros.

 

La charge d’impôt sur l’exercice 2019 s’est élevée à 75,0 millions d’euros pour un résultat avant impôt de 416,0 millions d’euros. Le Taux d’Impôt Effectif (TIE) s’élève à 18,0% (24,4% en 2018). En excluant l’annulation de la contrepartie éventuelle liée à l’acquisition de SIX Payment Services représentant un produit de 117,6 millions d’euros, le TIE aurait été de 25,1%.

Les participations ne donnant pas le contrôle à fin décembre 2019 se sont élevées à 26,8 millions d’euros contre 38,9 millions d’euros en 2018 et représentent 36.4% du résultat net d’equensWorldline pour les 9 premiers mois de l’exercice 2019, avant l’exercice par Worldline de l’option de rachat de ces 36,4% intérêts minoritaires. Le Groupe détient maintenant la totalité d’equensWorldline.

La quote-part du résultat net des sociétés mises en équivalence a été une perte de 2,9 millions d’euros.

En conséquence des éléments ci-dessus, le résultat net part du Groupe s’est établi à 311,2 millions d’euros en 2019.

 

Résultat net normalisé et résultat net par action

 

 

Chiffres clés de 2019

 

 

 

 

 

En millions d'euros

 

FY 2019

FY 2018

% var.

 

 

 

 

 

Résultat net part du Groupe

 

311,2

100,5

+209,7%

% du chiffres d'affaires

 

13,1%

5,8%

 

 

 

 

 

 

Résultat net normalisé part du Groupe (1)

 

300,5

154,2

+94,8%

% du chiffres d'affaires

 

12,6%

9,0%

 

 

 

 

 

 

Résultat net par action dilué normalisé (en euro)

 

1,63

1,12

+46,2%

 

 

 

 

 

(1) : Ajusté (pour la part Groupe) des coûts de restructuration, de rationalisation, d'intégration et d'acquisition, des cessions d'actifs, de la charge IFRS2 et de l'amortissement des relations clients, des autres éléments non recurrents et de la reprise de la contrepartie éventuelle envers SIX Group décrite ci-dessus, net d'impôt

 

Le résultat net part du Groupe s’est établi à 311,2 millions d’euros en 2019 (13,1% du chiffre d’affaires) comparé à 100,5 millions d’euros en 2018. Ce résultat net inclut le profit financier de 117,6 millions d’euros relatif à la reprise de la contrepartie éventuelle envers SIX Group décrite ci-dessus.

Le résultat net normalisé part du Groupe s’est élevé à 300,5 millions d’euros en progression de +94,8% par rapport au résultat net normalisé de 2018.

Le résultat net par action dilué normalisé[1] était de 1,63 euro en 2019, contre 1,12 euro en 2018 (+46,2%).

 

Création d’un nouveau leader des services de paiement d’envergure mondiale : acquisition d’Ingenico par Worldline

Le 3 février 2020, Worldline et Ingenico Group SA ont annoncé que leurs Conseils d’Administration respectifs avaient approuvé à l’unanimité un accord de rapprochement selon lequel Worldline lancerait une offre publique sur toutes les actions Ingenico, rémunérée à 81% en actions et 19% en numéraire, sur la base du dernier cours, et sur les OCEANEs en circulation.

A l’issue de l’opération, les anciens actionnaires de Worldline détiendraient environ 65% du nouveau groupe. Ceux d’Ingenico en détiendraient environ 35%.

Cette transaction rapprocherait deux entreprises de premier plan afin de créer le quatrième acteur mondial des services de paiements avec environ 20 000 employés dans 50 pays. À la clôture de l’opération, le groupe nouvellement combiné offrirait des services de paiement de premier plan à près d’un million de commerçants et 1 200 institutions financières.

La réalisation de l’opération demeure soumise à des conditions suspensives usuelles, y compris l’obtention d’autorisations de la part des autorités réglementaires et de concurrence, à l’information et/ou consultation des instances représentatives du personnel ainsi  que l’approbation de l’assemblée générale de Worldline.

Il est envisagé que l’offre publique soit déposée auprès de l’AMF en juin ou juillet 2020, une fois les processus d’autorisations réglementaires et au titre des contrôles des concentrations en cours.

Pour de plus amples informations, en particulier pour les conditions de l’offre, veuillez vous référer au communiqué de presse disponible sur notre site Worldline.com, rubrique Investisseurs.

 

Plans d’intégration et de synergies de SIX Payment Services

L’intégration de SIX Payment Services progresse très bien et est légèrement en avance par rapport au plan initialement prévu. La qualité et la complémentarité culturelle des équipes permettent des progrès très rapides et tous les programmes d’intégration ont été au-dessus de leurs objectifs pour 2019 en termes de synergies, tandis que le niveau de satisfaction des anciens clients de SPS est complètement en ligne avec les standards de Worldline.

Le Groupe confirme donc pleinement le total d’environ 110 millions d’euros de synergies avec SIX Payment Services en rythme annuel attendu en 2022, dont environ 25% en 2019 et environ 50% en 2020.

 

Ressources humaines

Le nombre total de salariés était de 11 877 fin décembre 2019 par rapport à 11 474 au début de l’année. La hausse de +3,5% (ou +403 salariés) des effectifs totaux du Groupe est due à l’augmentation de l’effectif direct de +327 personnes, en raison d’une forte activité, principalement en Europe du Nord et du Sud, en France, en Suisse, au Luxembourg et aux Pays-Bas.

 

Exposition du Groupe aux risques relatifs à la propagation du corona virus Covid-19

Worldline a réalisé une estimation préliminaire de l’exposition de ses employés et de ses activités aux risques relatifs à la propagation du corona virus Covid-19, en particulier pour ses activités en Asie-Pacifique. L’estimation actuelle, sur la base des informations disponibles à date, est que le risque potentiel est très limité :

  • Premièrement, le Groupe a mis en place des mesures afin de protéger la santé de ses employés dans le monde et en particulier en Asie Pacifique, telles que des campagnes de sensibilisation et de limitation des déplacements professionnels, des mesures de télétravail et la surveillance de la température et de la santé de ses employés. A la date du 19 février 2020, le personnel du Groupe n’est pas affecté par la propagation de ce virus.
  • Ensuite, en termes d’impact financier potentiel, il est rappelé que le chiffre d’affaires réalisé par Worldline en Asie Pacifique ne représente qu’une part mineure du chiffre d’affaires 2019 du Groupe et que par conséquent, toute conséquence financière pour le Groupe d’un ralentissement potentiel des économies asiatiques serait limité.
  • Enfin, pour ce qui concerne sa chaine d’approvisionnement en terminaux de paiement, le Groupe s’approvisionne auprès de fabricants asiatiques mais possède des stocks en quantité suffisante pour les mois à venir. De plus, aucun retard de livraison vers l’Europe n’a été constaté à date. Par ailleurs, les ventes de terminaux de paiement ne constituent qu’une part très limitée du chiffre d’affaires de Worldline.

Les conséquences indirectes temporaires d’un ralentissement de l’économie globale ou des déplacements internationaux sont à l’heure actuelle également limitées. Cependant, ce constat peut être amené à évoluer en fonction de l’évolution de la situation relative au corona virus dans le monde. Toutefois, l’expérience tirée de la précédente crise financière de 2009 démontre une forte résilience des activités de Worldline, et plus généralement des prestataires de services de paiement, à ce type d’événements.

La situation est suivie au niveau local et au niveau du Groupe par la direction de Worldline de façon à pouvoir ajuster les mesures prises en fonction de son évolution.

 

Distribution de dividendes

Lors de sa réunion du 18 février 2020 et au regard de la priorité stratégique donnée en 2020 au développement de la Société, le Conseil d’Administration a décidé de proposer à la prochaine Assemblée Générale des Actionnaires de ne pas distribuer de dividende sur le résultat de 2019.

 

Objectifs 2020

En ligne avec les ambitions pour 2021, les objectifs 2020 sont les suivants :

 

Chiffre d’affaires 

Le Groupe prévoit une croissance organique du chiffre d’affaire supérieure à +7%, à périmètre et taux de change constants.

 

Excédent Brut Opérationnel

Le Groupe a l’objectif d’atteindre une marge d’EBO comprise entre entre 26% et 27%.

 

Flux de trésorerie disponible et trésorerie nette

Le Groupe a l’ambition de générer un flux de trésorerie disponible compris entre 325 millions d’euros et 350 millions d’euros.

 

Annexes :

Réconciliation du chiffre d’affaires et de l’excédent brut opérationnel statutaire 2018 et du chiffre d’affaires et de l’excédent brut opérationnel 2018 à périmètre et taux de change constants

   

Chiffre d'affaires

               

En millions d'euros

 

2018

Réallocation des coûts centraux entre les GBL par rapport à la nouvelle structure (**)

Tranferts internes

Effet de périmètre

Effet de change

2018*

Services aux commerçants

 

624,3

 

-0,4

+414,5

+12,2

1 050,5

Services financiers

 

777,0

 

+0,4

+86,7

+3,3

867,4

Mobilité & Services Web Transactionnels

 

319,0

 

 

 

-8,8

310,2

Worldline

 

1 720,2

 

0,0

+501,1

+6,7

2 228,1

 

             

 

             
               
   

EBO

               

En millions d'euros

 

2018

Réallocation des coûts centraux entre les GBL par rapport à la nouvelle structure (**)

Tranferts internes

Effet de périmètre

Effet de change

2018*

Services aux commerçants

 

132,3

-4,2

-0,4

+48,9

+1,6

178,2

Services financiers

 

237,1

+2,1

+0,4

+30,5

+1,1

271,2

Mobilité & Services Web Transactionnels

 

38,8

+2,0

 

 

-1,3

39,6

Coûts centraux

 

-17,1

   

 

 

-17,1

Worldline

 

391,1

+0,0

0,0

+79,3

+1,4

471,9

* A périmètre constant et taux de change moyens à Décembre 2019

** En raison du nouveau poids de chaque activité après l'acquisition de SIX Payment Services, les coûts partagés ont été réaffectés.

  • Suite à l’acquisition de SIX Payment Services, les coûts partagés entre les 3 Lignes de Services ont été réalloués en accord avec le nouveau profil du Groupe.
  • Les transferts internes correspondent aux reclassifications de certains contrats de SPS entre les Services Financiers et les Services aux Commerçants.
  • L’effet de périmètre correspond à l’addition du chiffre d’affaires de SIX Payment Services pour les 11 premiers mois de l’année 2018.
  • L’effet de change correspond principalement à la dépréciation du Peso Argentin en parti compensé par l’appréciation du Franc Suisse.
  • Le tableau d’EBO ci-dessus n’inclut pas l’effet de l’adoption de la norme IFRS 16 qui est estimée à environ +170 points de base de l’EBO de 2019.

Les données relatives à l’année 2018 présentées dans ce communiqué de presse sont basées sur des données à périmètre et taux de change constants.

 

Réconciliation du chiffre d’affaires et de l’excédent brut opérationnel statutaire T4 2018 et  du chiffre d’affaires et de l’excédent brut opérationnel T4 2018 à périmètre et taux de change constants

   

Chiffre d'affaires

               

En million d'euros

 

T4 2018

Réallocation des coûts centraux entre les GBL par rapport à la nouvelle structure (**)

Tranferts internes

Effet de périmètre

Effet de change

T4 2018*

Services aux commerçants

 

194,5

 

-0,7

+79,8

+4,3

277,9

Services financiers

 

216,8

 

+0,7

+15,8

+1,0

234,3

Mobilité & Services Web Transactionnels

79,6

 

 

 

+4,0

83,6

Worldline

 

490,9

 

0,0

+95,6

+9,3

595,8


* A périmètre constant et taux de change moyens à Décembre 2019

** En raison du nouveau poids de chaque activité après l'acquisition de SIX Payment Services, les coûts partagés ont été réaffectés.

 

Chiffre d’affaires du quatrième trimestre 2019

 

 

Chiffre d'affaires

 

 

 

 

 

En millions d'euros

 

T4 2019

T4 2018*

% Croissance

Services aux commerçants

 

300,4

277,9

+8,1%

Services financiers

 

248,6

234,3

+6,1%

Mobilité & Services Web Transactionnels

 

91,3

83,6

+9,2%

Worldline

 

640,4

595,8

+7,5%


* A périmètre constant et taux de change moyens à Décembre 2019

 

••••••••••••••••••••••••••

Prochains évènements

23 avril 2020 - Chiffre d’affaires du premier trimestre 2020

14 mai 2020 - Assemblée Générale annuelle des actionnaires

 

•••••••••••••••••••••••••••••••••••

Contact Investisseurs Worldline

David Pierre-Kahn  

Email : david.pierre-kahn@worldline.com

 

Contact Presse Worldline

Sandrine van der Ghinst                

Email : sandrine.vanderghinst@worldline.com

 

••••••••••••••••

Avertissements

Le présent document contient des informations de nature prévisionnelle auxquelles sont associés des risques et des incertitudes, y compris les informations incluses ou incorporées par référence, concernant la croissance et la rentabilité du Groupe dans le futur qui peuvent impliquer que les résultats attendus diffèrent significativement de ceux indiqués dans les informations de nature prévisionnelle. Ces risques et incertitudes sont liés à des facteurs que les sociétés ne peuvent ni contrôler, ni estimer de façon précise, tels que les conditions de marché futures ou le comportement d’autres acteurs sur le marché. Les informations de nature prévisionnelle contenues dans ce document constituent des anticipations sur une situation future et doivent être considérées comme telles. Ces déclarations peuvent se référer aux plans, objectifs et stratégies de Worldline, de même qu’à des événements futurs, des revenus à venir ou encore des synergies ou des résultats qui ne constituent pas une information factuelle à caractère historique. La suite des évènements ou les résultats réels peuvent différer de ceux qui sont décrits dans le Document de Référence 2018 déposé auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) le 21 mars 2019 sous le numéro de dépôt D.19-0185 et le Document d’Enregistrement Universel 2018 (incluant le rapport financier du premier semestre 2019) déposé auprès de l’AMF le 7 août 2019 sous le numéro de dépôt D.19-0745.

Les comptes consolidés de l’exercice clos le 31 décembre 2019 de Worldline ont été arrêtés par le Conseil d’Administration du 18 février 2020. Les procédures d’audit sur les comptes consolidés ont été effectuées. Le rapport de certification est en cours d’émission.

Les croissances organiques du chiffre d’affaires et de l’EBO sont présentées à périmètre et taux de change constants. L’excédent brut opérationnel (EBO) est présenté tel que défini dans le document de référence 2018. Les objectifs 2020 ont été calculés sur la base des taux de change au 31 décembre 2019. Tous les montants sont présentés en millions d’euros avec une décimale. Cette présentation peut aboutir à des écarts d’arrondis entre les chiffres présentés dans les différents tableaux et leurs totaux ou sous-totaux.

Les Lignes de Services sont composées de Services aux Commerçants (Allemagne, Argentine, Belgique, Brésil, Espagne, Etats-Unis, France, Inde, Luxembourg, Malaisie, Pologne, Pays-Bas, République tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse), Services Financiers (en Allemagne, Belgique, Chine, Espagne, Estonie, Finlande, France, Hong Kong, Indonésie, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malaisie, Pays-Bas, Royaume-Uni, Singapour, Suisse et Taiwan), et Mobilité et Services Web Transactionnels (en Allemagne, Argentine, Autriche, Belgique, Chili, Chine, Espagne, France, Pays-Bas, Royaume-Uni).

Worldline ne prend aucun engagement et n’assume aucune responsabilité s’agissant de la mise à jour de l’information contenue dans ce document au-delà de ce qui est prescrit par la réglementation en vigueur.

Le présent communiqué de presse ne constitue ni une offre de vente ou d’achat ni une sollicitation de vente ou d’achat de titres aux Etats-Unis ni dans aucun autre pays. Les valeurs mobilières ne pourront être vendues aux Etats-Unis en l’absence d’enregistrement ou de dispense d’enregistrement au titre du U.S. Securities Act de 1933, tel que modifié (le « U.S. Securities Act »). Les valeurs mobilières qui pourraient être offertes dans le cadre de toute opération n’ont pas et ne seront pas enregistrées au titre du U.S. Securities Act ou de toutes lois sur les valeurs mobilières dans tout Etat des Etats-Unis et Worldline n’envisage pas d’effectuer une quelconque offre au public de valeurs mobilières aux Etats-Unis.

 

••••••••••••••••••••••••

A propos de Worldline

Worldline [Euronext: WLN] est le leader du marché européen dans le secteur des services de paiement et de transaction. L’innovation étant au cœur de son ADN, les offres principales de Worldline incluent l’acquisition commerciale paneuropéenne et nationale pour les entreprises physiques ou en ligne, le traitement sécurisé des transactions de paiement pour les banques et les institutions financières, ainsi que des services transactionnels dans la billetterie électronique et pour les organismes publics nationaux. Grâce à une présence dans plus de 30 pays, Worldline est le partenaire de paiement de choix des commerçants, des banques, des opérateurs de transports publics, des agences gouvernementales et des entreprises industrielles, pour la fourniture de services numériques de pointe. Les activités de Worldline sont organisées autour de trois axes : les Services aux Commerçants, les Services Financiers délivrés notamment par equensWorldline et la Mobilité & Services Web Transactionnels. Worldline emploie environ 12 000 personnes dans le monde et son chiffre d’affaires 2019 est de 2,4 milliards d’euros. worldline.com

 

[1] Résultat par action incluant les impacts d’instruments potentiellement dilutifs, calculé sur le résultat net part du Groupe ajusté pour des éléments non-récurrents (part du Groupe), net d’impôt